Top of this document
Go directly to navigation
Go directly to page content

User 3

Bolo'Bolo ou le Laboratoire écosophique pour l'Imagination artistique locale et globale

« Si tu es seul à rêver, 
ce n'est qu'un rêve,
 si vous rêvez à plusieurs,
 c'est la réalité qui commence.» (chant populaire brésilien) extrait de Bolo'Bolo de p.m, édit de l'Eclat.

Bolo’Bolo en référence au livre du même nom(1) est un réseau artistique (SIBI) et culturel(NIMA), d’échange et de recherche cosmopolite créé à l’initiative d'Ibus (individus, personnes) artistes, écrivain-e-s, chercheurs-euses de multiples champs disciplinaires, étudiant-e-s, etc, issus de différents Bolos (communauté de base, tribu, commune, voisinage, quartier, communauté de rue, communauté de vallée, village) de pays d'Afrique et du monde.

Bolo'Bolo organise des rencontres régulières accueillies en des locus (ou zones autonomes temporaires) virtuels ou actuels, visibles ou invisibles de ce réseau, qui sont des temps d'échanges, de discussions, de créations, de partages, de mise en commun des savoirs, des compétences et des expériences à partir de démarches collectives réflexives et pratiques, de lecture collective et d'expérimentations artistiques.

Bolo’Bolo se voudrait un laboratoire d'échanges et de recherche en matière de transdisciplinarités réflexives où se croisent, se traversent, s'enrichissent, pratiques ou démarches artistiques expérimentales et théories critiques, théories de genre, études culturelles, micropolitiques de l’identité, études postcoloniales et cosmopolitiques, productions théoriques liées à l’économie critique, à l’écologie politique, à l'écologie urbaine. Il privilégie en son sein des rencontres entre des IBus artistes, écrivain-e-s, chercheurs-euses et étudiant-e-s pour élaborer, conceptualiser, réaliser des projets communs à partir d'engagements dans des réflexions thématiques sur des problématiques artistiques (SIBI), culturelles (NIMA) et sociales, locales et/ou globales.

Bolo'Bolo = multiplicités de bolos, de singularités autonomes individuelles et collectives (communauté de base, tribu, commune, voisinage, quartier, communauté de rue, communauté de vallée, village.), rhizome de bolos- "pour faire croître l’action, la pensée et les désirs par prolifération, juxtaposition et disjonction, plutôt que par subdivision et hiérarchisation pyramidale"-(2), pourra s'étendre en multiples-antennes-relais locales artistiques et culturelles à travers le monde.

Chaque antenne locale (ou Collectif d'Ibus-créateurs) de Bolo'Bolo et du Laboratoire écosophique pour l'Imagination artistique locale et globale réunissant des Ibus-Artistes-Ecrivains-e-s-Chercheurs-euses évoluant dans différents champs disciplinaires-Acteurs-trices et promoteurs-trices culturels sera en connexion et nourrira des échanges artistiques et culturels avec les autres antennes-relais locales de Bolo'Bolo.

Bolo’bolo doit être appréhendé comme un espace ouvert et inclusif à des formes novatrices et singulières d'actions, de réflexions, de modes d'expressions ou d’adressements artistiques expérimentaux.

Les Ibus-Artistes-Chercheurs-euses issu(e)s de multiples champs disciplinaires-Etudiant-e-s attachés à des valeurs cosmopolites et voulant contribuer à travers leurs pratiques artistiques et culturelles à l'émergence concrète de subjectivités cosmocitoyennes libres et émancipées sont vivement invités à constituer des antennes-relais locales de Bolo'Bolo dans leur SUMI (région, aire géographique, grande île, région linguistique). Ils peuvent créer officiellement un Dala (assemblée, conseil, comité, association) et ici sur cette plateforme (http://www.bolobolo.net/?q=Bienvenue+a+BOLO+BOLO) créer leur blog ou ailleurs sur une autre plateforme qui leur semblera bien séoir (convenir)aux critères de visibilités virtuelles qui leur tiendraient à coeur. Les buts et les objectifs que se donnera leur Dala peuvent à la fois êtres différents ou s'inspirer des buts ou objectifs nobles et engagés d'autres Dalas (comme par exemple L'Antenne locale (Dala) de Bolo'Bolo ou du Laboratoire écosophique pour l'Imagination artistique locale et globale de Bamako au Mali) appartenant à d'autres bolos artistiques et culturels.
Dans le virtuel ou l'actuel Bolo'Bolo se voudrait être l'un des multiples foyers de rayonnements locaux des différents Dalas (assemblée, conseil, comité, association...) crées à l'initiative d'Ibus artistes et chercheurs-euses organisés en Bolo et engagés dans des résistances et des luttes pour un monde plus juste et plus égalitaire.

En tant que plateforme d’échanges et de coopération artistique et culturelle Bolo'Bolo veut contribuer par l’effort culturel, individuel et collectif, l’engagement artistique local et continental (des IBus créateurs et acteurs culturels maliens et africains) et global (des Ibus créateurs et acteurs culturels de tous les pays) à la promotion des valeurs cosmopolitiques.

Bolo'Bolo associe dans ses projets une multiplicité de références théoriques et pratiques. Il est un laboratoire de recherches et de pratiques écosophiques pour l’imagination artistique locale et globale en référence à la pensée, aux recherches d'Arne Næss (philosophe norvégien, inventeur du concept de la deep ecology), de Felix Guattari (psychanalyste et philosophe français). Il se voudrait être aussi l'un des espaces vivants d'un sujet politique émergent, tel que désigné par Spinoza par le concept de multitude ou pour reprendre l’appellation de P.M de ce nouvel Ibu qui résiste et s’engage sur les plan individuel et collectif quotidiennement à travers ses multiples et différents modes de subjectivations et désubjectivations dans le champ du politique, du social, de l’éducatif et de l’environnemental pour la réalisation concrète d’un monde solidaire, d’égalité et de liberté, d’amélioration de conditions de vie pour tou-te-s.‎

(1) Bolo'Bolo, P.M., 1983, Editions de l'Eclat, 1998.
(2),Préface de Michel Foucault à la traduction américaine du livre de Gilles Deleuze et Felix Guattari, L'Anti-Oedipe : capitalisme et schizophrénie.
In Michel Foucault, Dits et Ecrits II, texte n° 189, 1976-1988, Paris, Gallimard, 2001 (1ère Edition 1994), p. 133-136.

L'« Asa’Pili », lexique crée par p.m contenant les éléments de bases du nouveau contrat planétaire qui lie les bolos entre eux :

IBU : je, tu, elle, il : individu, personne, citoyen, homme, femme, enfant, quelqu'un, personne.
BOLO : communauté de base, tribu, commune, voisinage, quartier, communauté de rue, communauté de vallée, village.
SILA : garantie de vie, hospitalité, tolérance, assistance, loi, existence.
TAKU : propriété, secret, vie privée, malle à souvenirs.
KANA : gang, groupe, ménage, clan, bande, cercle d'amis, club.
NIMA : identité culturelle, style de vie, mode de vie, culture, tradition, philosophie, religion, idéologie, personnalité.
KODU : nature, agriculture, paysage, nutrition, campagne.
YALU : aliments, cuisine, style de cuisine, gastronomie.
SIBI : art, artisanat, architecture, industrie, production d'outils et de machines.
PALI : énergie, production d'énergie, essence, chaleur, utilisation d'énergie.
SUFU : eau, conduite d'eau, fontaine.
GANO : habitation, maison, abri, construction, tente, caverne, logement.
BETE : santé, soins médicaux, médecine, soins du corps.
NUGO : mort, pilule de mort, suicide.
PILI : communication, langage, compréhension, transmission de connaissances, instruction, entraînement, bavardage.
KENE : travail externe, travail obligatoire, travail socialement nécessaire, corvée.
TEGA : arrondissement, voisinage, quartier, village, ville, district, vallée, île.
DALA : assemblée, conseil, comité, association, parlement, réunion, gouvernement.
DUDI : délégué extérieur, espion, contrôleur.
FUDO : comté, ville, commune, petite région, vallée.
SUMI : région, aire géographique, grande île, région linguistique.
ASA : terre, monde, humanité.
BUNI : don, signe.
MAFA : aide mutuelle, réserves, provisions, ressources centrales.
FENO : accord de troc, contrat d'échange, collaboration, coopération.
SADI : marché, foire, centre d'échanges.
FASI : voyage, randonnée, transport, trafic, vie nomade, tourisme, locomotion.
YAKA : bataille, querelle, duel, violence, conflit, guerre, ensemble de règles.

ASA'PILI
http://en.wikipedia.org/wiki/Asa%27pili

IBU: individual, person

BOLO: community, village, tribe" (basic autonomous social unit of 300-500 persons)

SILA: hospitality, tolerance, mutual aid" (includes individual rights to taku, yalu, gano, bete, fasi, nima, yaka, and nugo)

TAKU: personal property, secret" (right of each person to keep a footlocker of 0.25 cubic meters for inviolable storage of personal possessions; everything else is ultimately communal)

KANA: household, hunting party, family, gang" (close-knit group of 15–30 people within a bolo)

NIMA: way of life, tradition, culture" (also, the right to practice and advocate for one's chosen way of life)

KODU: agriculture, nature, sustenance" (predominantly local — many bolos are to be self-sufficient in basic foodstuffs)

YALU: food, cuisine (predominantly prepared in units larger than nuclear-family households from locally grown supplies)

SIBI: craft, art, industry (oriented towards skilled handicraft methods, rather than mass production, with frequent personal relationships between individual makers and those who use their products)

PALI: energy, fuel (local self-sufficiency lessens the need for high resource consumption)

SUVU: water, water supply, well, baths

GANO: house, building, dwelling (isolated single-family dwellings will be replaced by less wasteful buildings for kanas or bolos)

BETE: medicine, health

NUGO: death, suicide pill (every ibu has the right to commit suicide at any time, or to request aid in committing suicide if unable to do so on their own)

PILI: communication, education, language, media" (no centralized educational curriculums or one-way mass-media)

KENE: communal work (localized initiatives to mobilize labor to accomplish necessary public tasks)

TEGA: district, town (loose self-governing affiliation of from ten to twenty bolos)

DALA: council, assembly (forum for discussion and settlement of issues larger than a single bolo)

DUDI: foreigner, observer (external delegates who participate in dalas outside their own district or region)

VUDO: city, county, trading area, bioregion" (about 400 bolos)

SUMI: region, linguistic area, island" (about twenty to thirty vudos, the "largest practical unity")

ASA: earth, world

BUNI: gift, present" (informal exchange of goods which largely replaces commercial trade)

MAFA: depot, warehouse (organized reserves of basic items in case of collective or individual need)

FENO: barter agreement, trade relation (more strictly reciprocal than gifts)

SADI: market, stock market, fair (commercial trade for high-value or non-local items, has a limited role in the overall economy)

FASI: travel, transport, traffic, nomadism (the right to travel everywhere at will; however, most travel will be local by low-energy methods)

YAKA: disagreement, war, duel (the right to challenge other individuals or communities to a duel or melee under specified terms)

Comments